C\
Le camp militaire de « Sissonne »

 

LE CIMETIERE MILITAIRE ALLEMAND

Le cimetière allemand de Sissonne se situe au Nord-Est de Sissonne, en direction de Lappion, à proximité d'un cimetière britannique.

Créé par les autorités françaises après 1920, à partir d'un cimetière allemand situé à proximité d'hôpitaux de campagne du camp militaire créé par l'armée française à partir de 1895, a permis le regroupement de sépultures allemandes isolées et celles provenant de plusieurs cimetières (28 km aux alentours) créés par les troupes allemandes dans les villages qu'ils occupaient, comme par exemple à Liesse.

Dès 1928, le Volksbund a procédé à des travaux d’entretien et d'embellissement.

Le cimetière a été réaménagé par le Volksbund dans les années 1960-1970 avec la participation de camps de jeunes et de soldats de la Bundeswehr stationnant dans le camp de Sissonne, avec remplacement des croix de bois par des croix de fonte.

Les 11115 combattants inhumés dans ce cimetière.

Quelques photos récentes

 

LE CIMETIERE MILITAIRE BRITANNIQUE

Le cimetière britannique de Sissonne se situe au Nord-Est de Sissonne, en direction de Lappion, à proximité du cimetière allemand de Sissonne.

Ce cimetière fut établi après l'Armistice et honore 291 combattants du Commonwealth.

Parmi eux, 127 restent non-identifiés et des mémoriaux spéciaux furent érigés pour 4 combattants du Royaume-Uni, inhumés au cimetière allemand de la Malmaison et au cimetière communal de Château-Porcien et dont les tombes n'ont jamais pu être retrouvées.

Certains parmis ces morts sont tombés en 1914 mais la plupart ont été tués en 1918 lors des batailles de l'Aisne et de la Marne.

Le village de Sissonne fut tenu par les Allemands pendant la quasi – totalité de la Première guerre mondiale. Le cimetière britannique fut construit après l'Armistice en rassemblant les tombes provenant du cimetière allemand, d'autres sites funéraires et du champ de bataille.

Les 10 combattants connus inhumés dans ce cimetière.

Quelques photos récentes


Toutes les cartes postales anciennes des cimetières

 

Source : www.memorial-chemindesdames.fr

Mise en page : PH


Je veux compléter / corriger cette page par courriel
© Site du Club Informatique Ademir. Dernière modification le 04/12/2018 à 15:24