C\
Le camp militaire de « Sissonne »

Les aérostiers français

Les détachements d'aérostiers sont très indépendants, bien que travaillant en général avec l'Artillerie. Dotés d'un matériel spécifique, ils viennent et repartent de manoeuvre avec tout leur matériel. N'effectuant pas de mouvements de matériel, ils ne laissent pas de trace dans les archives du Camp.
Leur présence au Camp est attestée des années 1910 aux années 1930.

La notice du Camp de 1935 prévoit qu'ils sont logés à la Malmaison ou aux Thuillots, avec l'artillerie.

Après 1918, préparation des ballons lors d'une manoeuvre au Camp de Sissonne.
La machine qui laisse monter le ballon et le ramène au sol. C'est notre fameuse « bouzine » que je m'exerce à faire tourner dans les deux sens. (Marcel WATEAU, présent sur la photo).
Décollage d'un ballon, à droite la « Bouzine ».

Nota : La bouzine sert à monter ou descendre le ballon selon le sens de lancement du moteur qui peut tourner dans les deux sens.

Ascension d'une saucisse d'observation.
Ballon d'observation, manoeuvre d'atterrissage.

 

Ces deux cartes postales sont légèrement différentes, elles semblent prises à peu d'intervalle. Cadrage, position des personnages, position et hauteur du ballon, alors que les textes présentent deux événements différents.


Atterrissage d'un ballon.


Sous le ballon, la nacelle d'observation.

 

Tir de pièces de 75.

Vue la position du ballon, on peut croire à un montage du photographe...
La preuve :


 

Retour page principale : Tout ce qui vole !.

 

Recherches : JF MARTIN

Mise en page : PH

 


Je veux compléter / corriger cette page par courriel
© Site du Club Informatique Ademir. Dernière modification le 14/12/2015 à 18:49