L\
Les personnalités remarquées par « Adémir »

Paul Abel Callay, instituteur, sa vie, son oeuvre

 

Paul Abel CALLAY : Sa vie

Né le 23 janvier 1828 à Vigneux-Hocquet de Evremond et Eugénie Prévot.
Instituteur intérimaire à Montaigu
Marié le 17 mai 1848 à Montaigu avec d'Introuz-Coste Rosine Clotilde, couturière, née à Montaigu le 29 novembre 1821, décédée le 11 avril 1897 à Sissonne. Il eurent 4 enfants vivants :
Enfant sans vie né le 10 juillet 1849 à La Selve.
Enfant sans vie né le 22 août 1850 à La Selve.
Marie clotilde Adélaïde née le 10 août 1855 à Sissonne.
Abel Paul Marie né le 29 janvier 1857 à Sissonne, y décédé le 18 octobre 1857.
Abel Alphonse Marie né le 29 septembre 1589 à Sissonne, professeur à l'institution Saint-Joseph à Vervins.
Marie Joseph Henri né le 30 septembre 1865 à Sissonne, professeur au séminaire Saint-Léger à Soissons.
Instituteur public à Nizy-le Comte de 1851 à 1854.
Instituteur public à Sissonne à partir du 14 janvier 1855, où il finira sa carrière.
Officier d'AcadémieAncienne dénomination des Palmes Académiques par arrêté du 29 décembre 1860, il est alors âgé de 31 ans.
Greffier à la mairie de Sissonne en février 1862.
Instituteur honoraireL'honorariat est conféré aux instituteurs, institutrices ou directrices d'écoles maternelles admis à la retraite par le ministre de l'instruction publique, sur la proposition conforme du préfet et de l'inspecteur d'académie. (Décret du 18 janvier 1887, art. 26.)
Pour obtenir le titre d'honoraire, les instituteurs, institutrices et directrices d'écoles maternelles doivent justifier de vingt-cinq ans de services et être pourvus au moins de la médaille de bronze. Les nominations sont publiées au Bulletin administratif du ministère.
Les instituteurs honoraires sont admis à prendre part, avec voix délibérative, aux conférences pédagogiques dans le canton où ils résident. (Arrêté du 18 janvier 1887, articles 130, 131 et 132.)
en 1894, il continue sa charge de greffier.
Il fit recevoir plusieurs élèves, tant au Brevet d'Instituteur qu'à l'Ecole Normale, dans le Notariat et quelques administrations publiques.
Décédé le 9 juillet 1898 à Sissonne où il repose avec son épouse.
Il aura vécu sous :
- La Restauration, la Monarchie de juillet, la seconde République, le Second Empire et la 3ème République.

Remerciements.

Séance du conseil municipal du 22 mai 1894

Délibération du 22 mai 1894

 

M.le Maire expose : Que M. Callay a, pendant 39 ans, exercé à Sissonne les fonctions d'Instituteur, & pendant 34 ans, les fonctions de greffier de la mairie, que les services qu'il a rendus en cette double qualité, sont appréciés & reconnus par toute la population de Sissonne, & que la rétribution qu'il recevait comme greffier de mairie, n'était nullement en rapport avec le soin & le travail que lui occasionnait cette fonction.
Qu'il y a lieu, aujourd'hui qui'il est admis à faire valoir ses droits à la retraite comme instituteur, & après un aussi long service comme greffier, de le récompenser des services nombreux qu'il a rendu & qu'il continuera de rendre à la commune.
En conséquences, il propose de lui voter, à titre de subvention & d'augmentation sur son traitement de greffier, une somme de deux cent francs laquelle courra à son profit à partir du 1er avril 1894 & sera payable avec son traitement de greffier.

On remarquera que M. Callay, lors de la rédaction du compte rendu de séance, à noté au crayon dans la marge, ce qui suit :

Le greffier ne se serait pas permis de parler en ces termes de lui même.
M.Mr les Conseillers reconnaitront toute la bienveillance de M. le Maire pour M. Callay dans cet exposé, bienveillance dont il ne se montrera jamais assez reconnaissant.

Son œuvre

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages

1 - Les fouilles archéologiques de Nizy-le-Comte.
2 - Registre Mémorial de Sissonne.
3 - Etude sur la vie d'une famille au XIXème siècle
4 - Monographie de la commune de Sissonne.
- ainsi que la partie histoire et archéologie de la Monographie de Nizy-le-Comte.

1 - Les fouilles archéologiques de Nizy-le-Comte.

Le Registre Mémorial du Bourg de Sissonne

Paul Abel est affecté à Nizy de 1851 à 1855, en pleine période des « fouilles Napoléoniennes ». Il supervise les " sondages " effectués par les cantonniers dans le village et en périphérie de Nizy-le-Comte et rédige des comptes-rendus sur " LES FOUILLES ARCHEOLOGIQUES DE NIZY-LE-COMTE ". Ces fouilles seront publiées dans l'un des quatre tomes de « Antiquités et monuments du département de l'Aisne » par Edouard FLEURY.

04 mai 1851 :
« L'un de nous s'est rendu à Nizy-le-Comte, et s'est occupé d'un examen préalable de la pierre votive. Les recherches… ont pu être dirigées, grâce à l'obligation et au zèle éclairé de MM. GUERIN, propriétaire et CALLAIS, instituteur de la commune. »

29 avril 1857 :
Abel adresse à M. LAISNE, Conseiller Général, maire de Sissone et correspondant de la Société Académique de Laon, un compte-rendu d'au moins 18 pages. Annexé au présent document, il s'agit d'un catalogue de dessins intitulé " FOUILLES DE NIZY-LE-COMTE ", accompagnés de textes des différentes découvertes faites sur le site de Nizy-le-Comte.
La précision des dessins et des textes démontrent bien qu'Abel était très impliqué dans ces découvertes.
Jeune instituteur débutant sa carrière et originaire d'une famille modeste, Abel ne dispose pas de grands moyens financiers. . Tous les documents qu'il aura rédigés alimenteront les publications de la Société de Laon et ensuite Edouard FLEURY.

2 - Registre Mémorial du Bourg de Sissonne

Il est l'auteur en 1856, du " REGISTRE MEMORIAL DU BOURG DE SISSONNE ", qu'il signe discrètement dans une enluminure de la page de garde.

Le Registre Mémorial du Bourg de Sissonne
A. Callay . Off d'Ac . Instit ...
La page de garde

3 - Etude sur la vie d'une famille au XIXème siècle

En 1864, suite à une demande de la Société d'Economie Sociale (Société d'économie et de sciences sociales depuis 1945) il publie une monographie intitulée " PAYSAN D'UN VILLAGE A BANLIEUE MORCELÉE DU LAONNAIS " qui raconte dans le détail la vie d'une famille de paysans au XIXèmesiècle.

Dans tout le texte les noms ont été cachés. On reconnaitra tout de même
. S*** pour Sissonne
. L** pour Lainé, Maire de Sissonne
. J** et N**, les noms de la famille n'ont pû être retrouvés

4 - Monographies du canton de Sissonne

Il est aussi l'auteur entre 1884 et 1888, des " MONOGRAPHIES DU CANTON DE SISSONNE ".

Les monographies sont commandées par l'Inspection Académique en 1883, et les travaux ont été réalisés sous l'égide de la Société Géographique de Laon de 1884 à 1888. Chaque instituteur du département de l'Aisne est tenu de répondre à un questionnaire au canevas bien défini. Ne s'agissant que d'une obligation morale pour ces derniers, les réponses seront de qualités diverses.

Le travail de Paul Abel Callay, instituteur à Sissonne à l'époque (il a été auparavant instituteur à Nizy-le-Comte), obtint 20 points avec l'appréciation suivante en rouge :
"Mémoire très bien écrit, renfermant des détails très intéressants de l'histoire locale, se rapportant à l'histoire générale de la France. Le développement qu'a donné à son travail M. l'Instituteur de Sissonne, est justifié par le vif intétêt qui s'y attache. Travail à lire en entier".

Réfection de la tombe de M. CALLAY.

Séance du conseil municipal du 24 novembre 1928

Délibération du 24 novembre 1928

 

Monsieur Petit conseiller municipal, expose que la tombe de M. Callay ancien instituteur de Sissonne, se trouvant dans le cimetière communal, se trouve abandonnée et que ce serait rendre hommage à sa mémoire que de la faire remettre en état.
La réparation est insignifiante, une pierre est à redresser.

Le conseil municipal s'associe au voeu de M. Petit et décide que la somme nécessaire pour effectuer cette minime réparation sera prélevée sur les dépenses imprévues.

Cette décision du Conseil municipal intervient 30 ans après la mort d' Abel CALLAY. C'est dire l'influence de cet instituteur et la trace qu'il a laissé dans les mémoires.

De nos jours, sa tombe et en mauvais état et demanderait un minimum de réparation que la commune se devrait d'assurer.

Sa sépulture.

Création de l'Allée Paul Abel CALLAY.

Séance du conseil municipal du 2013 ?

C'est l'allée qui passe entre la résidence "les Epinettes" et le quartier Leveau pour rejoindre l'allée qui longe la halle de sport.

2018 côté nord
2018 côté sud

 

 


Source : Archives municipales - Ph Horemans - JF Martin

Rédaction - Mise en page : P.H.


Je veux compléter / corriger cette page par courriel
© Site du Club Informatique Ademir. Dernière modification le 15/05/2020 à 18:46