L\
Les sites et monuments remarqués dans « Sissonne »

La maternité de Sissonne

La maternité de Sissonne

Comment est née l'idée d'une maternité à Sissonne ?

1890

La conférence européenne contre la mortalité infantile se tient à Berlin et proclame la nécessité du repos pour les femmes accouchées.

1892

Félix POUSSINEAU, célèbre couturier, fonde la Mutualité Maternelle de Paris, qui agit d'abord sur Paris et sa banlieue. Le but en est la protection de la mère et de l'enfant.

1913

la France vote la loi STRAUSS, du nom du sénateur, qui réforme le repos des femmes accouchées, avec 23 ans de retard.

1919

Vient ensuite une initiative remarquable rattachée à la Mutualité maternelle de Paris. Il s'agit de la création par une femme d'un grand cœur, Mme Henry DESPREZ, des « Maternités rurales dans les régions libérées », notamment dans l'Aisne à Sissonne, qui fonctionnent avec la collaboration d'un médecin local et d'une sage-femme.

Voir la page consacrée à La consultation des nourrissons

Missions principales de la maternité

Le projet doit répondre à certains critères :

La construction : un bâtiment de plain-pied

Le plan

Construction de la maternité, vers 1921.

1921

La construction de la maternité commence, grâce aux dons des Etats-Unis et dont le fonctionnement était assuré financièrement par la Fondation de la Mutualité Maternelle de Paris, dont M. et Mme DEPREZ, armateurs étaient de généreux donateurs.

Construction de la maternité, vers 1921.

 

A gauche deux personnes en tenue de ville ?

Quatrième personne en partant de la gauche : Victorine MOUSSIERE, sage-femme, qui deviendra Madame Paul FROEHLICHER.


La construction se fait à la sortie de Sissonne, rue de La Selve, en face de la gendarmerie.

...En face de la gendarmerie.

A la création de la maternité il est lancé un appel d'offre pour trois sages-femmes et infirmières.
Vont se présenter :

L'équipe médicale est composée du docteur Paul FROEHLICHER, assisté par ces trois femmes.

 

Les 3 premières sages-femmes.

 

De gauche à droite, Victorine MOUSSIERE, France CHOÊL et Marie MOUSSIERE. Victorine deviendra, en 1924, la troisième épouse de docteur Paul FROEHLICHER.


Fin décembre 1921 : Le docteur FROEHLICHER est l'organisateur de la Maternité rurale de Sissonne, qui entre en service.
Par la suite, Mademoiselle DAUTRY prend le relais.

Les extensions

1944 : Création d'un bâtiment à étage.

Au premier bâtiment sera ajouté sur sa gauche, un bâtiment à étage.

L'extension à étage

 

 

 

 

 

Le jeudi après-midi, jour sans école, consultation des nourrissons.
Le toiture est modifiée

 

 

Création d'un préau sur l'arrière, on le distingue à droite de la photo précédente.

 

A une époque inconnue va disparaître le petit toit au dessus de la porte d'entrée.


Quelques dates

1948

l'établissement est agréé par la Direction départementale de la Santé.

1er octobre 1951

la maternité devient la propriété de la Caisse Primaire de Sécurité Sociale de Laon.

1951

le service médical est assuré par les docteurs Jean FROEHLICHER et Guy ETIENNE et par une maîtresse sage-femme secondée par une infirmière diplômée.

1971

Fermeture définitive de la maternité.

1972

L'ancienne maternité est vendue par la CPAM de Laon à l'association « Assistance à l'Enfance Déficiente » qui la transforme en foyer. Cette association change de nom pour devenir « Aujourd'hui Et Demain (A.E.D.) »

Quelques documents

La Dépêche de l'Aisne 14 novembre 1945.

La Dépêche de l'Aisne Source AD02.

Sissonne.
Succès ! Succès ! - La municipalité et Mademoiselle DAUTRY, sage-femme, avaient organisé le dimanche 4 novembre, au profit de la caisse de la maternité un bal qui a obtenu le plus grand succès et qui a laissé au profit de l'œuvre un bénéfice intéressant.


Publicité ou réclame ?

Flyer ou prospectus ?

Propriété de la caisse primaire de sécurité sociale de Laon depuis le 1er octobre 1951, la maternité à besoin de se faire connaître. c'est l'objet du prospectus suivant :

Page 1Collection MARTIN Jean-François.
Page 2Collection MARTIN Jean-François.

Il était encore en usage en 1957.

Le carnet de maternité et le carnet de santé

A sa sortie, la mère de famille repartait avec son carnet de maternité et le carnet de santé de l'enfant.

Le carnet de maternitéCollection MARTIN Jean-François.
Le carnet de santéCollection MARTIN Jean-François.

 

Le carnet de santé de l'enfant devait être présenté à chaque visite médicale.


Hommages

Mademoiselle Cécile DAUTRY

Après l'influence du Docteur FROEHLICHER, c'est à Mademoiselle DAUTRY sage-femme qu'il faut rendre hommage.
Elle est inhumée dans le cimetière communal de Sissonne, près de l'entrée de la sacristie.

 

On peut lire sur une plaque

A
Me DAUTRY
SAGE-FEMME
LES HABITANTS
DE SISSONNE
EN RECONNAISSANCE
DE SON DEVOUEMENT


Mademoiselle DAUPHY

Madame Colette TATIN

Sage-femme de janvier 1959 à la fermeture de l'établissement.

Madame Monique ROUSSEAU

Sage-femme de décembre 1969 à mars 1970

Voir la page consacrée à La consultation des nourrissons

 

Sources : La Mémoire de Sissonne, auteurs ADEMIR, et AREAHRS, 1993.

Mise en page : P.H.

 


Je veux compléter / corriger cette page par courriel
© Site du Club Informatique Ademir. Dernière modification le 12/03/2018 à 10:33