L\
Les sites et monuments remarqués dans « Sissonne »

Les moulins

Présentation :

Energie :

La Souche, qui coule à Sissonne, ne permet pas l'installation de moulins à eau sur son secteur, contrairement à celui de Marchais. Seule l'énergie éolienne sera utilisée.

Principe de conception :

Il existe à Sissonne principalement deux types de construction, les moulins de bois et les moulins de pierre.

Principe de fonctionnement :

Dans nos régions nous trouvons essentiellement deux systèmes :
Les ailes flamandes garnies en voile de tissu
Les ailes du système Berthon habillées en planche de bois.

Nombre d'ailes :

Généralement quatre, mais on peut trouver des moulins à deux ou six ailes.

Disparitions des moulins :

Bien qu'imposants par la taille, les moulins, et particulièrement ceux à vent, sont fragiles. Après un nombre de moulins toujours croissant, les XIXème et XXème siècle ont connu le déclin des moulins. Voyons ci-dessous les diverses causes de destructions et de déclin des moulins.

1.Les tempêtes :

Le vent, indispensable au moulin peut devenir un ennemi en cas de tempête. Un grand nombre a eu à en souffrir, pour seul exemple le moulin de Valmy.

2.Les guerres :

Situés sur des points hauts, ils servent d'observatoires mais aussi de points de repère pour l'artillerie. Deux bonnes raisons pour les détruire. Beaucoup de moulins ne survivèrent pas à la guerre 1914 - 1918.

3.L'industrialisation :

Les machines à vapeur vers 1850, ou électriques vers 1920, vont faire tourner des minoteriesLe terme minoterie désigne l'activité de fabrication de la farine.à grande cadence, sans problème les jours sans vent. Les meuniers ne peuvent résister à cet essor.

4.La réglementation :

Les moulins étaient taxés tant qu'ils conservaient leurs ailes et leur meule. Le démontage enlevait une partie de l'intérêt du moulin entraînant ainsi son abandon progressif.

Les moulins de Sissonne :

Plan global de situation des moulins de Sissonne : Cliquez pour accéder aux paragraphes.

Les moulins du seigneur (1 et 2) :

Moulins de bois, selon la légende de la carte de Cassini, ils sont situés un peu au sud de l'emplacement actuel de la piscine, sur les buttes à l'est du quartier d'Orléans.
Déjà présents sur la carte de Cassini de 1757, ils apparaissent dans le dénombrement de Francois-César de Roucy en 1681. Ils appartenaient au seigneur et étaient implantés au sud du château de Roucy (château 2). Le dénombrement de 1773 précise que les deux moulins étaient loués 1 000 livres ( 1 300 en 1779 et 1786).
Leur souvenir reste dans le nom de la rue du moulin, qui conduit à leurs emplacements, nommée aussi Rue des vieux moulins.

Les moulins du seigneur (Plan Edouard Pierlot de 1784)
Les moulins du seigneur (Carte de Cassini)
Retour au plan global

Le vieux moulin route de Laon (3) :

Le lieu-dit Le vieux moulin, mentionné sur le cadastre, nous montre une maison isolée qui devait être la maison du meunier.
Pas de trace de moulin, ni dans les écrits, ni dans le cadastre, hormis le nom du lieu-dit.

Le vieux moulin (Cadastre de Sissonne de 1782)
Le moulin dit Moulin Delemme
Le vieux moulin (Carte de 1900)
Le vieux moulin (Carte topographique)

C'est ce lieu-dit que les sissonnais appellent aujourd'hui "Le moulin Delemme", vraissemblablement du nom du dernier habitant des lieux.

Retour au plan global

Carrière Buhaut (4) :

Deux kilomètres au sud-est de Sissonne, à proximité de la carrière Buhaut.
Le type bois ou pierre n'a pu être défini, par manque d'information.
L'emplacement se situe actuellement dans le camp militaire, à l'emplacement d'une zone de stationnement, dont l'accès est interdit sans laissez-passer des autorités militaires.
Existe déjà en 1850, il est mentionné dans la monographies de l'instituteur en 1888 et semble encore en service à cette époque.
La mention "moulin neuf" est sans doute à mettre en opposition avec le "vieux moulin" de la route de Laon.
La carte nous précise qu'il est déjà détruit en 1900

Le moulin neuf près la carrière Buhaut (carte de 1900)
Retour au plan global

La Rochelle (5) :

Moulin de bois, à quatre ailes de type Berthoud, à pivot fixe.
Implanté à la ferme de La Rochelle, à 3 km au nord-est de Sissonne.
Mentionné dans la monographie de l'instituteur en 1888, il semble encore en service à cette époque.

La Rochelle (Carte topographique)
Retour au plan global

La cave (6) :

A 1,8 km de Sissonne, à mi-chemin de La Rochelle.
Une cave ou carrière souterraine, voûtée, située au sud du moulin, lui donne son nom.
Mentionné dans la monographie de l'instituteur en 1888 et semble encore en service à cette époque.

La Cave (Carte topographique)
Retour au plan global

Le moulin Brodé (7) :

A environ 300 mètres au nord-ouest de Sissonne.
A droite, au bord de la voyette des arches.
Apparaît dans le dénombrement de François-César de Roucy en 1681.
Le dénombrement de 1773 parle d'une location de 6 arpents de pré situés au moulin Brodé, proche de la rivière.

Extrait carte
Retour au plan global

Recherches : Jean-François MARTIN

Mise en page: M. B


Je veux compléter / corriger cette page par courriel
© Site du Club Informatique Ademir. Dernière modification le 12/09/2016 à 19:07