L\

Bibliographie de Jean-François MARTIN

Présentation de l'auteur.

Né le 21 juin 1952 dans la Marne, Jean-François MARTIN découvre la commune de La Selve lors de sa première affectation au dépôt de munitions, où il exerce pendant 17 ans. Son parcours militaire s'interrompt pour une nouvelle carrière au sein de la Sécurité Civile.
Aujourd'hui retraité, sa passion pour l'archéologie et l'histoire locale, l'ont amené à collecter, sur 35 ans de recherches dans les archives communales, départementales, nationales et diocésaines, de grandes quantités de données.
Le prêt ou le don de documents et de photos par des particuliers, les recherches sur le net, ont aussi permis d'illustrer ses ouvrages.

C'est pour faire partager ces richesses qu'il a entrepris la rédaction de plusieurs ouvrages :

 

 

 

Joseph Liévin LAISNE - Sa vie, son château.

51 pages, édité en 2009.Déposé aux Archives Départementales de Laon (Aisne-02), sous le n° 4° br. 1369

Préface de Pierre-Marie LEBÉE, maire de Sissonne.

Le dernier jour de 1917 nous prive d'une page exceptionnelle de notre histoire locale.
L'incendie du 31 décembre et le pillage, les jours précédents du château de notre bourg et de sa bibliothèque se révèlent enfin dans ce document dont nous ne savons comment remercier leurs auteurs.

Fruit de plusieurs années de recherche, de multitudes de rencontres; c'est toute l'histoire de ces illustres familles qui ressurgissent du passé.
Les familles LAISNÉ - DE FLORIVAL propriétaires successifs de cette propriété construite en 1858, de près de 100 hectares qui constituaient le parc, quittèrent définitivement en cette fin d'année 1917 notre territoire, abandonnant, contraint par les occupants, meubles, objets et une exceptionnelle bibliothèque de plus de 2000 volumes.
C'est l'histoire de cette famille et de la bâtisse que vous propose Jean-François MARTIN et le club ADEMIR dans cet ouvrage exceptionnel.

Je vous en souhaite de riches heures de lecture et de plaisir pour redécouvrir ses pages d'histoires indispensables à la compréhension de l'organisation de notre cité.
Encourager cette initiative au nom de notre collectivité était de notre devoir.

A Sissonne, le 21 mars 2010
Pierre-Marie LEBÉE.


LA SELVE.

339 pages, édité en novembre 2010.Consultable aux Archives Départementales de Laon (Aisne-02), sous le n° ----

Préface de Alain LORAIN, maire de La Selve.

C'est une immense joie de préfacer ce livre de M. Jean-François MARTIN, notre historien local.

Vous pourrez si vous le souhaitez, lire par vous-même cet ouvrage remarquable sur notre village rural, paisible et tranquille de La Selve. Découvrir ou redécouvrir la société telle qu'elle était jadis jusqu'à aujourd'hui.
Documents, photos, cartes postales favorisent l'envie de connaître toute cette histoire, cette mémoire, ce témoignage du passé. Un véritable miroir : « on doit chercher dans le passé ce qui brille pour donner au présent de l'éclat si on ne veut pas obscurcir l'avenir ». Faire vivre et revivre l'histoire, afin de respecter le passé sans pour autant négliger l'avenir. Toutes mes chaleureuses et sincères félicitations à Jean-François.

Alain LORAIN.

 

 

 

 

 


Le site de JOEFFRÉCOURT à Sissonne.

394 pages, édité en 2011.Consultable aux Archives Départementales de Laon (Aisne-02), sous le n° 4° R 65/8 (2011, n° 1-2).

De 1985 à 2005, le groupe archéologique AREAHRS de Sissonne, composé de bénévoles, va effectuer des fouilles sur le site de Jeoffrécourt, situé dans le Camp Militaire de Sissonne.

Ces vingt années de fouilles, se soldent par la publication de cet ouvrage, sous la direction de Jean-François MARTIN.

Quelques extraits.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le camp militaire de Sissonne.

348 pages, édité en octobre 2012.Consultable aux Archives Départementales de Laon (Aisne-02), sous le n° 4° - 1021

Préface du Colonel, Chef de corps du CENZUB, Commandant la place de Sissonne (2010-2012).

Ce livre de monsieur MARTIN est une mine d'informations sur le camp militaire de Sissonne, son histoire et la vie qui l'a animé depuis sa création il y a cent-vingt ans.

Fruit d'un patient travail de recherche, il permet de comprendre l'évolution du camp et de mesurer la variété des activités dans le temps. Ces activités ont évolué avec l'avancée des techniques et des tactiques, la chose militaire n'étant jamais figée mais toujours en quête d'adaptation.
Elles ont été liées également à la succession des événements, les guerres n'ayant pas épargné Sissonne, qu'il s'agisse des deux conflits mondiaux ou de la guerre d'Algérie. Parallèlement, ce livre permet aussi de comprendre la richesse historique ou événementielle du camp. Elle ressort à travers la toponymie ou divers monuments dont le sens est ainsi éclairci.

Enfant du pays par adoption et passionné d'histoire locale, monsieur MARTIN a longtemps partagé la vie du camp, à travers une carrière d'artificier militaire puis de la sécurité civile. Il en connaît tous les recoins ainsi que leur histoire. Il a aussi participé aux fouilles sur le site mérovingien de Jeoffrécourt. Il nous fait ici partager avec bonheur sa passion et ses connaissances. Qu'il en soit remercié.

Colonel Hubert LEGRAND.

 

 


Sissonne et la famille FROELICHER-NARDON.


350 pages, édité en août 2015.Consultable aux Archives Départementales de Laon (Aisne-02), sous le n° 4° - 1022

Préface de Christian Vannobel Maire de Sissonne.

En cette année 2015, le nom du Docteur Froehlicher n'aura jamais été autant mis à l'honneur.
2015 verra l'ouverture de notre nouveau Collège qui gardera sa dénomination de « Collège Froehlicher».

Mais également Monsieur NARDON, son petit-fils s'emploie depuis plus d'un an à regrouper, contrôler, coordonner tous ses souvenirs familiaux, mais aussi communaux et militaires avec l'aide de Messieurs Jean François MARTIN et Marc BERRIOT, ainsi que les Archives Départementales.

Elu Médecin à Sissonne en 1893, le Docteur Froehlicher s'emploiera tout au long de sa vie à aider, accompagner les Sissonnaises et les Sissonnais non seulement dans la maladie en tant que médecin, mais également dans le bien-être de la Commune dont il fut Maire en 1925.
Son action pendant la Guerre 1914-1918 fut particulièrement héroïque, l'amenant à être déporté à Montcornet où il fit acte d'un humanisme extraordinaire auprès d'une population décimée par la dysenterie.

Cet ouvrage va lui donner ses lettres de noblesse ;
           « Protéger et transmettre» devait être sa devise.

C'est par une modeste concordance avec ma situation de médecin de campagne à Montcornet puis à Sissonne, et mon élection récente de Maire de notre joli village que j'ai accepté d'écrire cette préface.

Docteur Christian Vannobel.


 

Mise en page : PH


© Site du Club Informatique Ademir. Dernière modification le 07/11/2015 à 09:19