L\
Le camp militaire de « Sissonne »

Solféricourt

La ferme en 1900

La ferme de Solféricourt.

1755

Sur la carte de Cassini, aucun corps de ferme n'apparaît sur cet emplacement.

La ferme est encore extérieure au camp militaire

1859

Construction d'une ferme nouvelle, rattachée à la commune de Sissonne. Elle tient son nom de la bataille de Solferino, province de Lombardie (Italie). Victoire française le 24 juin 1858 des troupes de Napoléon III sur les troupes autrichiennes. C'est lors de cette bataille, dont fut témoin Henri DUNANT, que naîtra l'idée de la Croix Rouge.

1898

Expropriation de la ferme pour l'extension du camp militaire.

03 NOVEMBRE 1899. La ferme entourée de champs et de bois

22 OCTOBRE 1903

Projet de construction économique d'une boulangerie au CNS à partir de matériaux de toute nature provenant des maisons de Solféricourt.

19 JANVIER 1904

L'idée de construction économique de la manutention est abandonnée, il est renoncé à l'emploi de matériaux de récupération. Seul sera réalisé de façon économique le hangar en bois à partir d'un hangar à démonter aux fermes de Solféricourt.

1905 et 1906

prélèvement de pierres pour l'aménagement de chemins et pour la construction d'un bâtiment des «ordinaires». . Les pierres de Solféricourt, comme pour Buchancourt, servent aussi à la construction de la cuisine de l'artillerie, d'un hangar à fourrages et d'un hangar à bois, au CNS.

JUILLET 1908

Démolition de la ferme de Solféricourt : une partie des chevrons et de la charpente réutilisés, les pierres aussi. Le reste des pierres utilisées  pour la réfection des chemins du camp de Sissonne .

 


 

Les fermes dans le camp :

- Buchancourt,
- Jeoffrécourt,
- Le Buisson,
- Macquigny
- Solféricourt


Recherches : JF MARTIN - M BERRIOT

Mise en page : PH

Les cartes postales du camp

Je veux compléter / corriger cette page par courriel
© Site du Club Informatique Ademir. Dernière modification le 12/12/2015 à 16:17